45 tours

Auteur(s) Greene, Mark (1963-...) (Auteur)
Titre(s) 45 tours [Texte imprimé] : roman / Mark Greene.
Editeur(s) Paris : Rivages, DL 2015 (14-Condé-sur-Noireau : Corlet impr.).
Collection(s) (Collection dirigée par Emilie Colombani).
Résumé Retiré à la campagne, dans un isolement total, un homme se rappelle comment, trente ans plus tôt, en compagnie de son meilleur ami, il a composé une chanson qui a fait le tour du monde et transformé sa vie. C'était en 1985, un matin de janvier, alors qu'il neigeait sur le Quartier latin... huit petites notes d'apparence anodine, dont les jeunes gens vont découvrir, peu à peu, toute la puissance. Par touches successives, le narrateur va reconstituer la genèse et l'histoire d'un tube, qui est aussi l'histoire de son amitié avec Richard, devenu un naufragé de l'art, et de sa fascination pour un producteur de musique, Wilfried M. Parvenu à l'extrême pointe de sa solitude, il décidera alors de tout reprendre à zéro. Retiré dans un village de la Nièvre, loin du tohu-bohu de la capitale, ce garçon tente de comprendre comment est né ce « chef-d'œuvre » qui leur a apporté vedettariat et fortune, mais aussi… pas mal d'ennuis, il faut le dire.
Notes ark Greene reconstitue avec minutie « le monde d'avant », où la topographie occupe, comme chez Modiano, une importance cruciale, plongeant le lecteur dans la nostalgie à la simple évocation d'adresses (ou d'enseignes) aujourd'hui disparues : Félix Potin, drugstore Publicis, Lido Music, Prisunic, Raoul Duval… « En ces temps-là, les Champs-Élysées étaient encore les Champs-Élysées, il y flottait encore un parfum particulier, un air d'insouciance et de nouveauté, hérité de la Libération et de l'après-guerre... C'était un quartier cosmopolite, un peu américain, l'un des seuls quartiers de Paris à n'avoir pas pour vocation d'être pittoresque. Il s'agissait, plutôt, d'une large plate-forme, d'un interminable hall d'aéroport dans lequel les voyageurs en partance avaient pour coutume de flâner. Les commerces étaient ceux d'une zone d'embarquement : cafétérias, parfums, vêtements de luxe, souvenirs, journaux... », écrit Mark Greene. Depuis douze ans, ce romancier bâtit une oeuvre forte. Est-ce parce qu'il écrit en musique ? Son style a une rythmique et une mélodie propres. Et son écriture élégante, peuplée de points de suspension, ne cède jamais à la facilité. Ni au cynisme. Dans ses livres se dessinent des silhouettes récurrentes, des motifs douloureux et des sujets de prédilection, comme autant de variations autour d'un thème central : la crainte du désenchantement. Mark Greene prend un malin plaisir à dévoiler l'envers du décor d'univers a priori glamour. Dans son premier roman, Le Lézard (Fayard, 2004), le héros au faîte de sa gloire prenait conscience des étrangetés que réserve parfois le sort à ceux à qui tout semble sourire. Après avoir exploré les coulisses peu reluisantes de la banque d'affaires (Les Maladroits, Fayard, 2007), puis celles du journalisme (Les Plaisirs difficiles, Seuil, 2009), avant de décrire celles de l'édition (Le Ciel antérieur, Seuil, 2013), Mark Greene se frotte ici à la cruauté et à la folie du monde du show-business. Comme dans son précédent livre, c'est au coeur de la France profonde, où il cherche à se faire oublier dans un petit village, que son héros trouvera une forme d'apaisement. Et peut-être même comme un espoir de rédemption. Les étoiles filantes de la pop ont, elles aussi, besoin de se trouver leurs racines.
Sujet(s) Nièvre (France) : Dans la littérature
Indice(s) 803
Lien https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41cxw0ljcpL._SX195_.jpg
Ajouter au panier Ajouter à une liste

Exemplaires

Exemplaires : 45 tours
Titre Réserver Bibliothèque Nouveauté Localisation Cote Support Situation Date retour Utilisation
45 tours
Réserver
NeversNièvre3 N 14451LivreEn rayonExclu du prêt

Description

Note

Commentaires

Tags

Extraits musicaux

Table des matières

Biographie

Extrait

Vidéos

Autres enrichissements

Ceux qui ont emprunté