Les émaux peints de Limoges

Auteur(s) Musée du Louvre (Paris.) Département des objets d'art (Editeur scientifique) ;Baratte, Sophie (1948-2007) (Auteur)
Titre(s) Les émaux peints de Limoges [Texte imprimé] : catalogue / Musée du Louvre, Département des objets d'art ; réd. par Sophie Baratte,...
Editeur(s) Paris : Réunion des musées nationaux, 2000 (70-Vesoul : Impr. IMB).
Résumé La collection des émaux peints de Limoges du musée du Louvre compte plus de quatre cents oeuvres d'une grande diversité de formes, de dimensions ou d'utilisation. Elle a été constituée par des achats et des donations au cours des deux siècles d'existence du musée et montre la production de Limoges en émail peint de la fin du XVè au XVIIIè siècle. Il s'agit d'une sélection de grande qualité où se côtoient pièces historiques, éléments du décor de la vie quotidienne et objets de dévotion. Cet ouvrage rédigé par Sophie Baratte s'inscrit dans une tradition de catalogues raisonnés, à la suite des exemples remarquables que ses prédécesseurs ont donnés au XIXè siècle. La collection des émaux peints de Limoges du musée du Louvre compte plus de quatre cents ?uvres d'une grande diversité de formes, de dimensions ou d'utilisation. Elle a été constituée par des achats et des donations au cours des deux siècles d'existence du musée et montre la production de Limoges en émail peint de la fin du XV° au XVIII° siècle. Il s'agit d'une sélection de grande qualité où se cotoient pièces historiques, éléments du décor de la vie quotidienne et objets de dévotion. Le musée du Louvre possède une remarquable collection d'émaux de Limoges des XVIe et XVIIe siècles. On la trouve dans deux grandes galeries : celle des Chasses de Maximilien (avec les majoliques italiennes), mais plus encore dans la galerie de Scipion. C'est une grande salle aux murs rouges ornés de tapisseries illustrant des épisodes de la deuxième guerre punique. Vous pourrez admirer les tapisseries et les émaux en toute tranquilité : il y a peu de monde qui passe. L'émail peint sur cuivre apparaît à Limoges à la fin du XVe siècle. L'émail est une substance vitreuse colorée par des oxydes métalliques (étain, cobalt, manganèse, antimoine, etc.). Le cuivre est le meilleur support que l'on puisse trouver grâce à la proximité entre son point de fusion et celui du verre. Les premiers objets fabriqués furent des plaques rectangulaires (souvent associées en triptyques) illustrant des thèmes religieux. Les artistes puisent leur inspiration dans les dessins des livres d'heures. Assez rapidement surgit la mode de la grisaille, puis c'est la peinture italienne qui sert de modèle. Vers le milieu du XVIe siècle, les meilleurs émailleurs s'inspirent des gravures des livres qui sont elles-mêmes influencées par l'art de Fontainebleau. Ainsi apparaissent Pierre Reymond, Pierre Courteys, Maître IC, etc. Mais c'est Léonard Limosin que les historiens d'art placent en figure de proue de l'émaillerie limousine à cette époque.
Notes Bibliogr. p. 434-439. Index.
Sujet(s) Musée du Louvre (Paris. Département des objets d'art) ** Catalogues
Emaux peints ** France ** Limoges (Haute-Vienne) ** Catalogues
Emailleurs ** France ** Limoges (Haute-Vienne) ** Histoire
Indice(s) 738.460 944662473
Lien https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/513%2BillKPwL._SX392_BO1,204,203,200_.jpg
Ajouter au panier Ajouter à une liste

Exemplaires

Exemplaires : Les émaux peints de Limoges
Titre Réserver Bibliothèque Nouveauté Localisation Cote Support Situation Date retour Utilisation
Les émaux peints de Limoges
Réserver
NeversNPôleArt738.460 BARLivreÀ l'équipementPrêt normal

Description

Note

Commentaires

Tags

Extraits musicaux

Table des matières

Biographie

Extrait

Vidéos

COM_OPAC_AUTRES

Ceux qui ont emprunté