Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Ressources documentaires

accueil

 

 

La Médiathèque Jean Jaurès propose régulièrement des expositions.

 

Exposition "Vauban (1633-1707)", Palais Ducal, 2007 Jean goulden (1878-1946), Médiathèque Jean Jaurès, 2005

Nous vous proposons de consulter les publications éditées à l'occasion de ces présentations. Vous pourrez ainsi découvrir la production éditoriale de la médiathèque.

 

Certaines publications sont commercialisées à la Médiathèque Jean Jaurès, à l'Espace François Mitterrand, ou par correspondance, dans la limite des stocks disponibles.

› Liste des publications disponibles à la vente (document word)

 

 


 


Réunissant pour la première fois des oeuvres des deux frères Guy et Dominik Billout, deux illustrateurs nés à Nevers, l'exposition sera présentée du vendredi 29 novembre 2013 au samedi 18 janvier 2014.

 

BILLOUT-expo

 

 

Cette exposition bilocale (Médiathèque et Palais ducal) réunit pour la première fois des oeuvres des deux frères Guy et Dominique Billout, deux illustrateurs nés à Nevers qui vivent chacun de part et d’autre de l’Atlantique : Guy Billout, travaille à New York et Dominique Billout à Paris.

Si le style de Guy Billout est d'esthétique épurée, claire, et incorpore souvent un élément d'ironie, Dominique Billout travaille plutôt la figuration libre, l’abstrait et le figuratif.

Consulter le livret de l'exposition

 

 

 


 

"Architecture du futur", exposition du 5 octobre 2013 au 6 janvier 2014

 

131120154308 expotrenteans

 

30 ans de médiation culturelle au service des neversois, 30 ans de mise à

disposition de près de 200 000 DVD, CD et livres, 30 ans de partenariats
avec les associations, les institutions culturelles, les entreprises, les professionnels du livre et de la lecture, les acteurs sociaux, les établissements
scolaires, la Maison d’arrêt..., 30 ans de découvertes de films, de lectures, de disques, 30 ans de partage de nos envies, 30 ans de surprises, 30 ans d’échanges entre les publics et les agents... qui donnent envie de repartir pour 30 ans d’avenir !
Mais dans 30 ans, en 2043, à quoi ressemblera la médiathèque ?
à une gigantesque base de données accessible depuis un téléphone portable
? à un marché du savoir ? à une salle obscure où la lumière imprimera
l’information en 3D directement sur nos rétines ? à un auditorium où l’on viendra écouter la musique des sphères ? à une piste où chacun pourra jongler avec
les cubes de la connaissances ?

La médiathèque dans trente ans ?

L’exposition vous invite à venir découvrir d’octobre à décembre 2013 la réponse que des artistes, des architectes, des élèves et des usagers de la médiathèque donnent à cette question avec des croquis d’architectes réalisés avec le soutien du CAUE de Nevers ; des maquettes de bibliothèques et de mobilier futuriste
réalisées par les étudiants de l’ESAAB; une maquette réalisée conjointement
par le CFA de Marzy et le lycée horticole de Plagny ; les illustrations originales
des gagnants du concours de nouvelles et d’illustrations lancé par la médiathèque en partenariat avec les librairies Le cyprès/Gens de la lune et les éditions du
chemin de fer ; une création spéciale de Pierre Paulin, artiste contemporain en résidence au Parc Saint-Léger/Centre d’art contemporain de Pougues-Les-Eaux
; une gravure originale réalisée par Pascale Hémery, peintre-graveur nivernaise.

 

télécharger le programme complet autour de l'exposition

 

« ARCHITECTURE DU FUTUR », catalogue de l’exposition remis gracieusement aux usagers de la médiathèque et comportant :

 

 Une préface de Denis Froidevaux sur la médiathèque du futur ; une nouvelle inédite d’Arnaud Dudek intitulée « Fragments de bibliothèques»; des croquis inédits de Pascale Hémery pour la préparation de la gravure réalisée à l’occasion de l’exposition et présentée en illustration de couverture; une présentation de l’œuvre de Pierre Paulin réalsiée à l’occasion du trentième anniversaire ; des croquis préparatoires d’étudiants de l’ESAAB (mobilier d’une bibliothèque futuriste) ; un grand entretien croisé entre Denis Froidevaux et Pascale Hémery sur l’avenir de la bibliothèque, réalisé avec le soutien de BAC FM (106.1 à Nevers).
 
 

 

 

 

 

 

 


 

 

rugby

 

 

Exposition présentée à la médiathèque Jean Jaurès de Nevers du 2 février 2013 au 15 avril 2013.

En partenariat avec la Direction des affaires sportives de la Ville de Nevers, la Fédération Française de Rugby, la Fédération départementale de rugby, l’école de rugby de Nevers et l’Union Sportive Olympique Nivernaise (USON), la médiathèque a pu monter une exposition intitulée Rugby, un sport et plus encore.

Elle s’articule autour de deux axes : le rugby neversois et nivernais, et le rugby national et international.

Le public découvrira des panneaux sur des thèmes locaux et internationaux (histoire du club de Nevers, le rugby et l’olympisme, histoire du rugby dans le monde, l’histoire du Tournoi des V et VI nations, etc.), mais aussi des objets (maillots, ballons, drapeaux), des photos (locales et nationales, récentes mais aussi historiques) et des livres issus des collections de la médiathèque (fonds patrimoniaux et fonds François-Mitterrand). Des collectionneurs privés et parfois anonymes ont également prêté plusieurs objets et photos, en particulier Yohann Tricheux, Bernard Etcheverry, Paul Berthelot, Jean-Claude Cluzeau, Antoine Deschamps, Jean-Louis Montarnal et Virginie Paule.


Commisariat d’exposition : Jean-Louis Montarnal, Jean-François Lefebure, Antoine Deschamp, Claire Garand.

 

Le livret qui accompagne l'exposition a été rédigé par Ovalier Dupré et Paul Berthelot. La conception et la mise en page de ce document ont été réalisé par Benjamin Roch.

 

Consulter le catalogue de l'exposition

 

 


 

 

 -japon-des-villes-japon-des--283201313444

 

Florent Chavouet est un jeune scénariste, dessinateur et coloriste diplômé en arts plastiques. Son travail est marqué par un intérêt continu pour le Japon, la bande-dessinée, le vélo et le crayon de couleur. Ses livres Tokyo Sanpo et Manabé Shima sont de véritables carnets de voyage qui nous transportent dans les rues et les campagnes japonaises. Florent chavouet a su redonner un coup de fouet au genre du carnet de voyage en proposant une forme hybride et néanmoins singulière d'histoires dessinées : entre BD, illustration et croquis d'observation. Ces dessins charment les curieux que le Japon attire, mais frappent aussi les plus familiers de la culture nippone par la justesse et la drôlerie des situations. Son premier livre Tokyo Sanpo a gagné le Grand Prix Michelin de la Biennale du Carnet de voyage en 2010, et, en 2011, Manabé Shima a remporté le prix Nomad's.

 

 Consulter le catalogue de l'exposition

 


"Objets insolites" - 2012

L'exposition proposée pour les Mois du Patrimoine[s]  écrit[s], du 7 juillet au 16 septembre 2012, est consacrée aux curiosités de la médiathèque.

 

L’histoire des collections qui sont venues au fil du temps enrichir le fonds de la médiathèque Jean Jaurès explique que parfois, avec les livres et les manuscrits, soient arrivés œuvres d’art, vêtements, sculptures, documents éphémères et pièces curieuses présentées pour la première fois dans l’espace François Mitterrand, au deuxième étage de la médiathèque.

 

On y trouvera aussi bien des peaux de reptiles et des fers à dorer utilisés par le relieur neversois Gaston Pagnard pour habiller ses volumes; une canne en bois ayant appartenu à  Jules  Renard, un jeu de patience à l’usage des enfants prenant la forme d’un puzzle, édité à l’occasion de la construction de la tour Eiffel en 1889; plus curieux encore, la selle de dromadaire  de l’explorateur Michel Vieuchange, accompagnée de sa  boîte métallique  avec  des  médicaments,  les coffrets  minéralogiques  de   Gautron  du Coudray,    … et bien d’autres de leurs objets.  Oui,  notre médiathèque conserve bien plus  que  de  l’écrit, du son,  et de  l’image !  Avec ces objets présentés,  elle  donne  vie à  tous  ces  gens  du  livre  ,  écrivains,  illustrateurs,  relieurs  et  éclaire  leur  œuvre.

 

Une brochure «Les objets insolites de la médiathèque» garde la trace de cette diversité.

 

 

    


La Médiathèque Jean Jaurès de Nevers a proposé du 1er octobre au 24 décembre 2011 une exposition intitulée « Femmes de plume en Nivernais ». Un panorama historique de la littérature féminine dans la Nièvre qui a permis une nouvelle exploration du patrimoine littéraire régional, le fruit d’un travail mené en amont avec plusieurs historiens locaux.

 

La publication qui accompagne l’exposition, abondamment illustré, est publiée en partenariat avec l'association « La Camosine » dans la collection Les Annales des Pays Nivernais. Pascale Roze, nivernaise d’adoption, Prix Goncourt en 1996 pour son premier roman, Le Chasseur Zéro, a préfacé le catalogue.

 

La Médiathèque a souhaité mettre à disposition du public sur le portail internet, des notices biographiques qui présentent une soixante d’auteurs, enrichies de documents manuscrits et iconographiques. Sous forme de panneaux chronologiques, il suffit de cliquer sur le nom des auteurs.

 

L’HISTOIRE DES FEMMES EN NIVERNAIS AU XIXe SIÈCLE, GUIDE DE RECHERCHE, par Guy Thuillier, Directeur d’études à l’École pratique des Hautes études

 

                                                                          

Marie-Rose-Louise Levesque (1768-1849) Adelaide Gory de Court (1757-1825) Aglaé Adanson (1775-1852) Joseph (Mme) née Cossard

panneau1

Comtesse de Choulot Elisa Chevalier (1825-1893))

panneau2

Isabelle Rouault

panneau3

panneau4

panneau5

panneau6

panneau7

panneau8

Maryse Martin (1906 - 1984) Cécile de Lascase (1828 - 1922) Edith Clausse (1921 - 1990) Madeleine Michaut (1936 - 2010) Maryse Elot (1914 - ?) Simone Waquet (1913 - 2008) Claude de Burine (1931 - 2009)

panneau9

 


 

 

catalogue Jules Renard

La ville de Nevers avait décidé de célébrer en 2010 le centenaire de la mort de Jules Renard, qui a été élève de l'Institution Rigal et du Lycée de Nevers de 1872 à 1881 et qui s'est toujours montré très attaché au Nivernais. Une exposition, réalisée à partir des collections conservées à la bibliothèque municipale de Nevers et fortement enrichie par des prêteurs privés et institutionnels a présenté l'homme Jules Renard et son oeuvre.

Ce catalogue n'aurait pu voir le jour sans la précieuse collaboration de M. Guy Thuillier.

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                              


 

 

Journaux Nivernais

Ce catalogue, élaboré par M. Guy Thuillier, est conçu comme un guide de lecture : il comprend une chronologie, des notices sur les journaux, une fortune critique et des orientations de recherche.

La presse a joué un rôle important dans la formation de l'opinion publique provinciale : la diffusion de l'instruction, la multiplication des journaux partisans à partir de 1870, la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881, ont rendu possible l'existence d'une vie politique locale. Mais il ne faut pas oublier qu'étudier la presse permet également  de toucher des domaines multiples : l'histoire du droit (liberté de la presse), l'histoire sociale (diffusion du journal, lectorats), l'histoire littéraire (les feuilletons, les poèmes locaux, les textes des journalistes), mais surtout l'histoire du quotidien. La presse provinciale est attachée aux faits locaux, aux choses ordinaires de la vie touchant les « petites gens », les comptes-rendus des affaires judiciaires, les annonces légales donnent de véritables « archives » , données permettant d'analyser les mœurs et les coutumes de la population.

Le Nivernais a eu quelques journalistes de talent que le catalogue permet de découvrir : Bias Parent, Claude Tillier, qui a fondé le journalisme politique dans notre province, Antony Duvivier...

La Révolution vit apparaître le premier journal imprimé à Nevers en octobre 1790. La préparation de l'exposition a permis de retrouver dans le fonds Sonnié-Moret de la Société Scientifique de Clamecy un prospectus et un numéro daté du 16 février 1791. C'était un journal très combatif, rédigé par un « homme de loi », un jacobin, nommé J.-A.-M. Fion, qui portait des attaques virulentes à la noblesse. Il sera d'ailleurs accusateur public en 1793 pour le tribunal révolutionnaire. « On s'abonne chez Madame Veuve Le Febvre, imprimeur à Nevers » et le prospectus, daté d'octobre 1790, annonce que le journal paraîtra « le samedi de chaque semaine à compter du 9 octobre 1790 » et comprendra 4 pages format in-4°. Nous ne savons pas quand le journal cessa de paraître.

Ce fut l'ancien curé de Rix, Bias Parent, proche de Fouché, qui créa le journalisme politique à Nevers en l'an V (1797) en publiant Le Questionneur (la Bibliothèque Nationale possède la seule collection connue) et le Journal de la Nièvre, véritable outil politique pour stimuler les cercles constitutionnels qui se mettaient en place. Les Archives nationales possèdent une collection unique qui va du 15 frimaire an VI (5 décembre 1797) au 10 germinal an VI (12 avril 1798).

Le catalogue aborde également la création du Paris-Centre. Des notables fondent le journal Paris-Centre dont le conseil d'administration est présidé par le marquis de Tracy. Ce quotidien de six pages, diffusé le matin, va mener jusqu'en 1940 un combat contre l'opposition de gauche, défendant l'ordre établi, mais donnant parfaitement les informations parisiennes et locales : ses tirages importants en font le premier journal nivernais. La bibliothèque présente à l'exposition des documents inédits de Paul Meunier, administrateur du journal de 1908 à 1919. Ces pièces ont été acquises en décembre 2008. Elles comprennent notamment le rapport de la deuxième assemblée générale constitutive du 31 octobre 1908 au cours de laquelle le titre de Paris-Centre fut définitivement adopté et dont le siège est fixé à Nevers, au numéro 3, rue du Chemin de fer, dans les locaux actuels du Journal du Centre.

 

 

                                                                                                                                                                                                                                            

 


 

Catalogue André Deslignères

L’exposition a retracé le parcours de l’artiste neversois André Deslignères à travers ses gravures, ses peintures, ses aquarelles et ses livres illustrés.

De son enfance à Nevers marquée par un environnement ligérien, amour de la Loire qu’il partagera notamment avec Maurice Genevoix ; en passant par l’épreuve de la première guerre mondiale, l’occasion de rencontres avec d’autres artistes plongés comme lui dans cette tourmente. Ce qui lui permettra d’illustrer en 1917 le premier livre de Paul Eluard.

A partir de 1919 il se consacre uniquement à sa carrière artistique, installé au cœur de Montmartre, côtoyant Francis Carco, Suzanne Valadon, Mac Orlan ou encore Daragnès.

 

 

L’exposition fut l’occasion de mettre en avant le mouvement du livre illustré de l’entre-deux-guerres qui connut son apogée en 1925 avec l’exposition des arts décoratifs à Paris. Le travail d’illustrateur d’André Deslignères  est reconnu par les éditeurs de son époque : Léon Pichon, Ronald Davis, Marcel Seheur, Georges Crès, Mornay, Rouffé, André Coq… il se lance également dans la réalisation de plusieurs ouvrages, imprimés sur ses presses dans son atelier.

 

L’inspiration de Deslignères prend matière dans le monde des travailleurs, un monde qu’il connaît : artisans, tâcherons, paysans. Il saisit le geste, l’effort des gens de la terre. Son potier, ses vignerons, ses moissonneurs marquent les esprits. Mais c’est aussi un artiste qui a le goût des voyages : la Belgique, les Pays-Bas, la Corse et la Bretagne,  au cours desquels il retranscrit ses impressions par ses dessins, ses aquarelles et ses bois gravés. Il a évoqué avec succès la Grèce sans l’avoir visité, mais « il lui avait suffi de longues randonnées en Corse, sac au dos, et de séjours chez les pêcheurs de l’Ile Rousse pour en deviner la splendeur » selon les termes de l’écrivain nivernais Paul Minot. Autre source d’inspiration les nus, traités avec beaucoup de relief et parfois une certaine audace.

 

 

Enfin l’exposition se termine par une évocation de sa vie à Epiais-Rhus, petit village du Val-d’Oise, près de Pontoise, où il vécut de 1925 à 1968. Les paysages verdoyants, traversés par de nombreux cours d’eau, lui rappelant sans aucun doute son Nivernais natal.

 

                                                                                                                                                                                                                                              

 

 


 

Bernadette_Soubirous_et_les_ecrivains

En juillet 1866, Bernadette Soubirous quitte Lourdes pour Nevers et entre à la maison-mère des sœurs de la Charité et Instruction chrétienne de Nevers comme postulante ; elle meurt à Saint-Gildard le 16 avril 1879 à la suite de longues souffrances. Bernadette a vécu 13 ans à Nevers — et Saint-Gildard a le privilège de conserver le corps de la Sainte, miraculeusement préservé.

La personnalité de Bernadette Soubirous est assez énigmatique : c’est « la plus secrète des saintes », a-t-on dit, et le Pape Pie XI confiait à l’Évêque de Nevers, Mgr Flynn, son embarras au lendemain de la canonisation : « Je n’y comprends rien, cette simple enfant, la Vierge l’a choisie ! Cette dernière des religieuses, je la mets sur les autels ! Quel mystère ! »

Le Cent cinquantenaire des Apparitions est l’occasion pour la bibliothèque municipale de Nevers d’évoquer Bernadette Soubirous. A partir des documents prêtés par l’Evêché de Nevers, le Couvent Saint Gildard, les Archives départementales et des particuliers, trois temps rythment cette exposition : le temps de Saint Gildard, où elle arrive le 7 juillet 1866,  ensuite le temps de la canonisation, et enfin, le temps toujours vivant des pèlerinages.

 

La publication rédigée à l’occasion de cette exposition par Monsieur Guy Thuillier, Directeur d’études à l’Ecole pratique des Hautes études, nous permet d’ajouter une dernière séquence : Bernadette, Lourdes et la littérature, avec Emile Zola, Joris Karl Huysmans, Maurice Barres, François Mauriac ou encore Paul Claudel…

 

                                                                                                                                                                                                                                         


A l'occasion du tricentenaire de la naissance de Babaud de La Chaussade, le fondateur des forges de Guérigny, en 2006, la médiathèque Jean Jaurès de Nevers, qui possède dans ses fonds nivernais presque toutes les études sur l'histoire de la métallurgie nivernaise, a décidé de publier un catalogue sur les historiens de la métallurgie, avec l'association Les Amis du Vieux Guérigny, qui, depuis 1975, défend la mémoire industrielle du Nivernais.

Cette publication permet de suivre les pionniers dans cette histoire de la métallurgie : un employé des forges de Guérigny, Claude Corbier, un ministre radical, Alfred Massé, ..., le développement après 1940, la découverte par André Thuillier du journal de Georges Dufaud et les carnets d'Emile Martin, et à partir de 1989, la publication d'une revue spécialisée par les Amis du Vieux Guérigny, Le Marteau-Pilon où paraissent de multiples études et documents.

 

Le catalogue établi par M. Guy Thuillier comprend une chronologie rapide, des notices, une fortune critique et quelques orientations de recherche.

                   

 

 


 

 

couverture_catalogue_vauban

Le tricentenaire de la mort de Vauban fut célébré par toute la France en 2007 : la bibliothèque municipale de Nevers avait décidé de s’y associer en organisant au Palais Ducal une exposition sur Vauban et son œuvre.

L’exposition a cherché à montrer les différentes facettes du personnage, l’ingénieur, l’organisateur, le politique, le réformateur, le moraliste. Le catalogue veut être, comme à l’habitude, un guide de lecture, il comprend une chronologie, la vie et l’œuvre (avec de larges extraits), la fortune critique et des orientations de recherche.

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                     

 


 

 

Les_journaux_intimes_en_nivernais_XVIe-XXe_siecle

Pour l'année 2007, la bibliothèque municipale a souhaité dresser un inventaire du journal intime en Nivernais. Le journal intime revêt des formes multiples : journal politique, journal d'écrivain, journal spirituel, carnets de notes, agendas, journal d'adolescent.

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            


expo romain rolland

Arrivant au terme de son étude sur les auteurs nivernais commencée en 2001, Guy Thuillier a souhaité s’attarder sur Romain Rolland. Les deux expositions organisées par la Médiathèque Jean Jaurès en 2005 et 2006, et surtout les deux catalogues, totalisant 348 pages, rédigés par M. Guy Thuillier, permettent cette redécouverte.

La seconde exposition s’est tenue du 11 mars au 15 avril 2006.

De 1919 à sa mort en 1944, cet homme semble tout autre, c’est presque un autre personnage qui émerge et s’impose.

En 1919, à 53 ans, il est miné par la tuberculose, souffre de troubles cardiaques et cependant déploie une énergie extraordinaire.

Quasiment boycotté en France, en 1922, il quitte Paris pour s’installer en Suisse à Villeneuve.

Son talent se développe alors dans bien des domaines : romancier avec l’Ame enchantée, homme de théâtre avec Liluli, le Jeu de l’amour et de la mort, mémorialiste, polémiste, analyste avec le Voyage intérieur, biographe avec Beethoven et Péguy, moraliste, mystique : la mystique hindoue l’attire.

A partir de 1930-1931, ce pacifiste s’engage aux côtés de l’URSS. Parallèlement, dès 1933, il condamne le fascisme hitlérien.

Cet homme fier et indépendant a joué un véritable rôle de directeur de conscience, la publication de son Journal le révélera pleinement, tout comme il montrera qu’il fut visionnaire ; ne déclara-t-il pas en 1941 : « Vingt-cinq années après ma mort, l’Europe sera unie ? »

Ce catalogue, sorte de guide de lecture, aidera peut-être à mieux décrypter cet homme et à le comprendre en profondeur, il mettra à coup sûr en valeur le message de foi que ce vieil homme a voulu apporter à ses frères humains. Il comprend une chronologie, des notices sur les œuvres avec quelques citations, une fortune critique et des orientations de recherche.

Vous pouvez également télécharger le catalogue au format pdf.

 

                   


Romain Rolland, de Jean-Christophe à Colas Breugnon

Pour l’année 2005, la médiathèque Jean Jaurès de Nevers avait souhaité célébrer le patrimoine littéraire de la Nièvre par deux expositions.

L’une était réservée à Romain Rolland, s’attachant à mettre en lumière l’importance de l’auteur d’Au-dessus de la mêlée, paru en 1915. Le refus de prendre parti qu’il afficha dans ce recueil d’articles parus dans le Journal de Genève déchaîna les passions, à l’heure du nationalisme et de la Grande Guerre.

Ce catalogue qui couvre la période se terminant en 1919 avec la publication de Colas Breugnon, nous permet de rencontrer un homme multiple : romancier, professeur, historien, musicien, dramaturge, philosophe, pamphlétaire, politique, épistolier. Son œuvre musicographique est de premier ordre, il peut être considéré comme le pionnier de la musicologie.

Ce catalogue a été conçu comme un guide de lecture. Il comprend une chronologie, des notices sur les œuvres avec quelques citations, une fortune critique et des orientations de lecture, le maître d’œuvre en est M. Guy Thuillier.

 

 

         


Les auteurs nivernais de 1915 à 2005

Commencé en 2001 avec Claude Tillier, le cycle d’expositions consacré au patrimoine littéraire de notre région s’est poursuivi avec cette nouvelle exposition sur les « Auteurs nivernais de 1905 à 2005 ». Il a permis un inventaire détaillé du patrimoine littéraire du Nivernais du XVIe au XXIe siècle, qui est bien plus riche qu’on ne le pense.

Pour les années 1905-2005, seuls les auteurs disparus ont été retenus, ce qui a nécessairement limité l’exploration : les auteurs des générations 1930-1950 sont très peu représentés, l’inventaire méritera donc d’être prolongé.

Les écrits abondent pour ce XXe siècle marqué par les deux guerres : un choix a été nécessaire. Ce sont plus de 150 auteurs qui ont été retenus : on trouve des hommes politique, des normaliens, des prêtres, des savants, des académiciens, des romanciers, des journalistes, des explorateurs, des généraux, des érudits, des pamphlétaires. Certains étaient totalement oubliés en Nivernais, c’est une sorte de résurrection… . D’autres ont une envergure nationale, citons notamment Maurice Genevoix né à Decize en 1890, l’auteur de romans policiers Charles Exbrayat qui devint rédacteur en chef duJournal du Centre en 1945 ou encore l’historienne Régine Pernoud dont peu savent qu’elle est née à Château-Chinon en 1909.

Le catalogue de cette exposition comprend une chronologie, des notices sur les auteurs, quelques extraits, une fortune critique et des orientations de lecture. Un index général des auteurs nivernais du XVIe au XXe siècle, cités dans les catalogues précédents, figure en annexe.

 

                                                                                                                                                                                                                               

 


 

Exposition Médiathèque Jean Jaurès, Nevers, 26 novembre 2005 - 14 janvier 2006, "Gérard Oberlé, Passion Livre".

Préface de Bernard Quiriny, Jean-Louis Balleret, Gérard Oberlé.

Gérard Oberlé est né en Alsace en 1945. Adolescent en Suisse  chez les Jésuites à Fribourg, Puis  étudiant en lettres classiques à Strasbourg et à la Sorbonne, il devient maître auxiliaire de latin et de grec à Metz.  Sa carrière de professeur de latin-grec est prématurément brisée par le jet d'un  encrier sur la personne du fonctionnaire d'académie chargé de l'inspecter.

Gérard Oberlé vit depuis 1976 dans le sud-Morvan tout en s'échappant régulièrement vers l'Egypte, l'Arizona, ou la Syrie. Romancier, il a publié : Nil Rouge (Folio, 2000), Pera Palas (Le Cherche-Midi, 2000), Palomas Canyon (Le Cherche-Midi, 2002), ses chroniques musicales (La Vie est un tango, Flammarion), Salami (Actes Sud, 2002) et Retour à Zornhof(Grasset, 2004), Itinéraire spiritueux (Grasset et Fasquelle, 2006) , La vie est ainsi fête (Grasset, 2007) , Mémoires de Marc-Antoine Muret (Grasset et Fasquelle, 2009).

Il est également chroniqueur à France-Musiques et à Lire.

 

 

                                                                                                                                                                                                                           

 


 

La Médiathèque Jean Jaurès avait mis en place du 25 février au 19 mars 2005 une exposition consacrée à Louise Michel (1830-1905) dans le cadre du Printemps des Femmes.

                                                                                                                                                                                                           

 


 

Du 17 octobre au 12 novembre 2005, la Médiathèque Municipale de Nevers a présenté une exposition dans laquelle le public pouvait retrouver André Dupin, juriste et député, un des artisans de la prise de pouvoir de Louis-Philippe en 1830. Egalement Clovis Gauguin, père du célèbre peintre, qui séjourna à Nevers entre 1840 et 1841. Mais aussi Amédée Dunois-Catonné, secrétaire particulier de Jean Jaurès, journaliste à l’  Humanité en 1918. Près de 100 auteurs qui couvrent une période comprise entre 1815 et 1914. Le grand nombre de ceux qui ont écrit et publié au XIXe siècle empêche bien sûr l’exhaustivité. Il en sera de même et à plus forte raison au XXe siècle.

 

Et si ce catalogue par sa taille forcément réduite ne peut constituer un dictionnaire biographique complet des auteurs nivernais du XIXe siècle, il en constitue l’essentiel.

Par sa connaissance ancienne de tous ces auteurs Guy THUILLIER était le mieux placé pour effectuer le choix le plus significatif de ces témoins de la vie en Nivernais au XIXe siècle.

Le patrimoine littéraire nivernais du XIXème siècle est  fort délaissé, seuls Claude TILLIER,

Jules RENARD et Romain ROLLAND retiennent l’attention, pourtant existe un foisonnement de petits écrits. Bien des magistrats, des prêtres, des médecins, des artisans, des officiers …s’expriment.

 


 

 

auteurs nivernais de 1715 à 1815

Avec ce volume sur les "Auteurs Nivernais de 1715 à 1815", la bibliothèque municipale de Nevers poursuit l'inventaire du patrimoine littéraire de la Nièvre et ce toujours grâce à l'érudition de M. Guy Thuillier.

Un premier constat : avant 1790, en Nivernais, on compte fort peu d'hommes de lettres, de poètes, de romanciers...

Un deuxième : sous la révolution, on se met à écrire. Om compose des pamphlets, des poèmes, des discours, des harangues, on rédige des rapports; c'est une véritable prise de parole.

Ce catalogue comprend une chronologie rapide, des notices sur les auteurs et leur oeuvre, quelques extraits, une fortune critique et des orientations de recherche.

 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                             

 


 

Guy Coquille catalogue

En 2003 ont été commémorés les quatre cent ans de la mort de Guy Coquille. Cet anniversaire a donné l'occasion de s'intéresser aux auteurs nivernais du XVIe siècle. Une exposition intitulée "Guy Coquille et les auteurs nivernais du XVIe siècle" avait été mise en oeuvre du 21 septembre au 19 octobre 2003 à la bibliothèque municipale de Nevers. La rédaction du catalogue avait été confiée à M. Guy Thuillier.

 

 

 

                                                                                                                                                                                                   

 


Adam Billaut Catalogue
Catalogue de l'exposition intitulée "Adam Billaut et les auteurs nivernais du XVIIe siècle", conçue à l'occasion du quadricentenaire de la naissance d'Adam Billaut, et qui s'était tenue à la bibliothèque municipale de Nevers du 21 septembre au 19 octobre 2002.

 

                                                                                                   

 


 

Guy Billout, né à Decize (Nièvre) en 1941, est un artiste français et un illustrateur. Le style de Billout est d'esthétique épurée, claire, et incorpore souvent un élément d'ironie. Son travail est régulièrement publié par le magazine The Atlantic Monthly. il est auteur de plusieurs livres, dont une collection sur la mythologie grecque. La médiathèque Jean Jaurès avait organisé en 2002 une exposition de dessins originaux.

Site de l'artiste :http://www.guybillout.com/

 


 

 

Claude Tillier Catalogue A l'occasion du bicentenaire de la naissance de Claude Tillier (1801-1844), la bibliothèque municipale de Nevers avait mis en place une exposition du 15 septembre au 20 octobre 2001. La publication rédigée par M. Guy Thuillier et préfacée par M. Marc Fumaroli, membre de l'Académie française, fait le point sur l'oeuvre de l'auteur du célèbre Mon Oncle Benjamin.

 

 

 


Exposition "Antoine de Saint Exupéry (1900-1944), du vent, du sable, des étoiles et des hommes", Médiathèque Jean Jaurès, 15 octobre - 31 décembre 2000

 

 


 

 

En hommage à Michel Vieuchange, la Médiathèque Jean Jaurès présente une exposition intitulée "A la recherche d'une ville du désert : Smara (Maroc)", au Palais Ducal, salle Fernand Chalandre, Nevers

 

 

Michel Vieuchange 1998001

 

 

 

Consulter le livret de l'exposition

 

 

 

 


Exposition des oeuvres du sculpteur René Rivière, intitulée “De la peinture au modelage, témoignage d'une étrange aventure artistique”, qui s'est tenue à la Médiathèque Jean Jaurès de Nevers en 1990.

 


Exposition des oeuvres photographiques de Jean de Valmont au Centre Culturel Jean Jaurès à Nevers du 2 au 30 avril 1988.

 

 

 


Catalogue de l'exposition "Paris - Mai 68 - les Affiches", qui s'est tenue à la Médiathèque Jean Jaurès de Nevers du 14 septembre au 12 octobre 1988. L'ensemble des affiches présentées lors de cette manifestation ont intégrées les fonds iconographiques de la médiathèque.

 

 


Catalogue Henri Vincenot

Né à Dijon en 1912 et décédé dans cette même ville en 1985, Henri Vincenot, auteur d'une trentaine de livres, s'est fait connaître du grand public par Le Pape des escargots (1972), La Billebaude (1978) et Les Etoiles de Compostelle (1982) ainsi que par ses participations fréquentes à l' émission télévisée de Bernard Pivot « Apostrophes ».

L'écriture ne fut pas le seul don d'Henri Vincenot, il a dessiné et peint toute sa vie. C'est cet aspect méconnu que la ville de Nevers a mis en lumière avec deux expositions : l'une au Palais Ducal où ont été présentées peintures et sculptures, l'autre à la Bibliothèque Municipale qui accueilla des dessins, photographies, manuscrits et ouvrages illustrés.

 

 

 


 

Catalogue de l'exposition sur le général Charles Bossu (1911-1993), artiste peintre, aquarelliste, caricaturiste, dessinateur, général de brigade aérienne et Président de la Société nivernaise des Lettres, Sciences et Arts de 1989 à 1992. Elle s'était tenue au Centre culturel Jean Jaurès du 19 avril au 2 mai 1986.