signature Jules Renard

 

 

 

Une collection de manuscrits joue un rôle important dans la sauvegarde de la mémoire d'une province : de telle personnalité nivernaise, nous ne conservons parfois qu'une lettre, un billet griffonné hâtivement...

Manuscrits littéraires et artistiques du XXe siècle : Fernand Chalandre (1879-1924), Paul Cornu (1881-1914), , L. d’Assigny dit Jean de Favardin (1800-1900), Anatole France (1844-1924), Louis Francis (1900-1959), Anne-Marie Gasztowtt, Victor Gautron Du Coudray, Achille Millien, Jules Renard, Romain Rolland, Maurice Genevoix (1890-1980), André Favory (1888-1937), Raoul Toscan,...



 

 

 

                        


 Catalogue des Manuscrits Nivernais à télécharger

 

 


 

Catalogue des Manuscrits du fonds Louis-Albert Morlon à télécharger.

 

 

 



Henri DROUILLET, né à Paris le 29 novembre 1911. Poète et historien local, frère de Jean et Paul Drouillet, pseudonyme « Léonardus ».

 

MS 269 - Drouillet003


Consulter l'inventaire du Fonds.

 


 

La Gazette du Nivernais, journal légitimiste sous la direction de Claude Bégat, rédacteur et gérant, le 1er numéro date du 1er mars 1831.

La Gazette du Nivernais à été fondée en mars 1831 par le vicomte de Bouillé, ancien maire de Nevers et Palamède Raffin, ancien commissaire général de la Marine et Maître de forges à La Pique, Claude Bégat était professeur de langue au collège de Nevers.

Dès le départ la Gazette est poursuivie pour « offenses graves envers la personne du Roi », parce qu’elle a publié, auprès d’autres journaux, une fable intitulée « Maître Dupin et son compère » ; l’imprimeur et le gérant sont condamnés à un an de prison et à une forte amende, mais absous en appel à Bourges. Bégat doit céder son poste de rédacteur en septembre 1831 à Henry de Clugny. (Les journaux Nivernais de 1790 à 1919. Nevers, Bibliothèque municipales Centre Culturel Jean Jaurès, Société académique du Nivernais, 2009 ; p. 26 ; notice Guy Thuillier)

 

Consulter l'inventaire du fonds

 

 

 

 


 

 

Né en 1921 à Fourchambault (Nièvre), Maurice Bardin commence sa carrière musicale comme pianiste dans plusieurs « boites parisiennes » avant de s'embarquer sur de prestigieux transatlantiques dont le « France » où, de 1954 à 1969, il assure la direction des orchestres. Las de naviguer loin de sa terre nivernaise, il s'installe ensuite à Clamecy puis à Marzy. Il professe alors à l'Ecole Nationale de Musique et devient directeur de la philharmonie de Nevers de 1980 à 1988. En 1979, il s'installe à Nevers rue de la Cathédrale, où son épouse, Suzanne ouvre la galerie Saint-Cyr de 1990 à 1998. Quel que fût son lieu de résidence, Maurice Bardin est toujours resté nivernais de coeur. Autodidacte et passionné, il s'intéresse aux arts nivernais ; sa rencontre en 1937 avec Victor Gautron du Coudray le plonge dans l'univers de la peinture et il participe avec lui à la création du musée de Marzy. En 1941, la connaissance de Georges Tardy (peintre et violoniste), de Raoul Toscan (écrivain) lui donne le goût de la littérature et le conforte dans son amour pour l'histoire et les beaux-arts. Au fil du temps, tout en écrivant de la musique, il a collectionné peintures, gravures, faïences, instruments anciens, ouvrages rares, photographies, voire manuscrits d'artistes nivernais. -

 

MS 274. 229 - Le Groupe   Marzy chez Maurice Bardin 25 juin1977

Le Groupe à Marzy chez Maurice Bardin (3eme à gauche de la photographie) 25 juin1977

 

Extrait : Maurice Bardin. Dictionnaire des peintres, sculpteurs et graveurs nivernais du XVème au XXème siècle. 2002, 4ème de couverture.

Bibliographie : Hommage à Maurice Bardin (1921-2010).- Bulletin de la Société Nivernaise des Lettres, Sciences et Arts, 59e volume, 2011, p.6-26.

 

Consulter l'inventaire du fonds

 

 

 


 

Ces documents proviennent du château de Bateau, situé sur la commune de Sougy-sur-Loire (Nièvre). Ils appartenaient au Baron et à la Baronne de VERNA.

Il s’agit des récapitulatifs de leur situation bancaire personnelle, y sont joints d’autres documents comptables concernant les anciens établissements Alexandre Giraud et Cie, 12, rue du Griffon, à Lyon. Un établissement dans lequel le baron était actionnaire, et où il sera plus tard élu au poste de président du Conseil d’administration.

 

télécharger l'inventaire du fonds

 

MS275

 

 


 

Suzanne Pic, est née le 20 mars 1900 au Puy (Haute-Loire), fille d'Emile Picq, nommé chauffeur-mécanicien aux chemins de fer à Nevers en 1907, âgé de 31 ans et de Mélanie Philomène Gauthier, ménagère, âgée de 27 ans. Suzanne Picq participera activement à la vie culturelle nivernaise, elle décèdera en 1990.

 

Consulter l'inventaire du fonds.

 

MS 276 003

 

 

 


 

Tous les documents concernant Jules Renard (1864-1910) ont été réunis et enregistrés sous le même numéro de versement, en indiquant les différents modes d'entrées ainsi que les différents donateurs, puis ensuite en extrayant les lettres autographes (L.A.) et les lettres autographes signées (L.A.S) afin de les conserver avec les documents « rares et précieux ».

 

MS Jules Renard - 1913-09-24 001 r

 

Consulter l'inventaire du fonds.